Maia Darmé est une harpiste française reconnue pour son jeu virtuose, puissant et expressif. Représentante d’une jeune génération d’ambassadeurs de la harpe, elle a joué en soliste ou chambriste dans plus de vingt-cinq pays et est régulièrement invitée à se produire sur tous les continents.

Maia commence la harpe celtique en Bretagne avant de poursuivre une formation classique dans les conservatoires d’Epinal, de Bordeaux et de Paris. 1er Prix du Concours international de l’UFAM à l’unanimité avec les félicitations du jury à 9 ans, elle bénéficie par la suite de l’enseignement des plus grands maîtres de l’instrument.

En Australie, elle se perfectionne en Bachelor à l’Université Nationale Australienne auprès d’Alice Giles, figure majeure du monde de la harpe. Elle rejoint alors le très apprécié Seven Harps Ensemble (SHE), qui tourne en Océanie après la sortie du disque Bolmimerie. Elle poursuit par la suite, en Master, des études de composition à Columbia University, New York, et s’immerge dans la musique électroacoustique au légendaire Computer Music Center. Lauréate du prix Arts Initiative de la fondation Gatsby, elle travaille également aux Etats-Unis avec des compositeurs émergents, créant les oeuvres pour harpe qu’ils lui dédient.

En tant que soliste classique, elle est à l’affiche de nombreux festivals et collabore avec des orchestres comme l’Orchestre National de la Radio d’Ukraine, l’Orchestre Philharmonique du Maroc, l’Orchestre Symphonique Tunisien, l’Orchestre National de République Dominicaine, l’Orchestre Symphonique de Caldas, la Camerata Caribensis, la Kamerata Kuala Lumpur… et travaille avec des chefs d’orchestre comme Jean-Claude Casadesus, Nicolas Brochot, Pierre-Michel Durand ou Pablo Mielgo. Elle soutient activement la scène contemporaine et crée notamment, en 2019, le concerto pour harpe et orchestre de Carlos Andrés Mejia en Colombie et l’opéra Shéhérazade de Samir Ferjani (pour harpe et kanun solistes sur scène et orchestre) en Tunisie. Arrangeuse prolixe, ses pièces sont publiées chez Prof Editions et SMP Press.

Musicienne éclectique, elle se passionne par ailleurs pour les projets artistiques les plus inattendus, ouvrant de nouveaux horizons musicaux à son instrument. Elle navigue avec facilité entre harpes anciennes et harpes électriques, monte sur scène avec des troupes de théâtre et joue au sein de groupes de jazz, reggae, hip-hop, rock et électro expérimentale comme d’ensembles de musiques du monde. Au cours de résidences artistiques au Maghreb et en Afrique de l’Ouest (Libye, Tunisie, Niger, Guinée, Sénégal), elle s’initie aux musiques traditionnelles de ces régions et en crée des arrangements pour harpe.

Particulièrement sensible à l’accessibilité de la culture, elle est impliquée dans plusieurs projets artistiques à destination des publics défavorisés ou éloignés, en France comme à l’étranger. Elle travaille notamment pendant 6 mois pour l’UNICEF au Soudan du Sud, où elle se produit avec une harpe troubadour, soutient un programme de rescolarisation par la pratique musicale, offre des initiations et collabore avec des artistes locaux. Elle est aussi diplômée de Sciences Po Paris (Master Affaires Internationales).